Paisible Laponie

22 juin 2015

Kilpisjärvi, Finlande

 

Jack Kerouac dit dans son ouvrage « sur la route »

« Les fous, les marginaux, les rebelles, les anticonformistes, les dissidents…tous ceux qui voient les choses différemment, qui ne respectent pas les règles. Vous pouvez les admirez ou les désapprouvez, les glorifiez ou les dénigrer. Mais vous ne pouvez pas les ignorer. Car ils changent les choses. Ils inventent, ils imaginent, ils explorent. Ils créent, ils inspirent. Ils font avancer l’humanité. Là où certains ne voient que folie, nous voyons du génie. Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde y parviennent. « 

Et aussi…

« Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, de discourir, d’être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller. »

Au début c’est un peu pour cela qu’on prend la route, pour exister ! pour découvrir !  Pour quitter une monotonie qui nous étouffe…

Pour moi, je voulais me confronter, rattraper le temps où je ne pouvais pas le faire… être surprise !

Réfléchir sur les règles… les lois… les « tu dois » … « tu devrais » « il faut »

Lorsqu’on voyage dans des contrées comme la Laponie… (Le Nord-nord ;-) de la Norvège, Suède, Finlande)… Tout devient différent. Je vous l’assure. Bien entendu il y a des humains et leurs histoires mais ce qui prédomine c’est la nature ! la météo ! le temps dicté par UN seul soleil ou UNE seule nuit suivant quand vous y allez. La beauté de la faune et de la flore, leur côté encore sauvage est bien plus grande que chez nous en Suisse ou en France. Et nous sommes petits et en même temps si grands, si remplis lorsqu’on s’arrête un moment devant ce cadeau que nous offre notre terre.

Et les « tu dois » sont remplacés par ce que le corps réclame… la faim ? des courbatures ? être paisible ?

Les lapons ne sont pas des gens stressés… pourquoi faire ? Ils n’ont pas l’air juge… personne ici ne nous regarde bizarrement. Parfois sont intéressés par le bus mais sans mauvaise pensée. Ici les religions et croyances sont présentes mais pas exagérées. Il y a des églises protestantes et catholiques, j’ai aussi vu mais plus au sud synagogues et mosquées et chez les samis il existent aussi des églises samis mais je n’ai pas encore lus à leur propos. Ce que je remarque c’est qu’il y a une belle harmonie. Il n’y a pas de fierté montrée. Style moi je suis protestante donc je suis mieux que toi ! Tout le monde vit comme il veut et peut… voilà ce que je remarque on ne juge pas ici ! on ressent la joie des gens, leurs ouvertures ! D’ailleurs les gens offrent des vrais sourires ! Ils prennent facilement du temps pour partager leurs passions sans vouloir imposer quoique ce soit. Hier c’était le début de la Saint-Jean le solstice d’été. Tout est fermé normalement. Hier, une dame est venue nous ouvrir un petit musée du diamant, pierres précieuses et aussi d’objets d’art sami… on était 4. Il faisait un froid glacial, nous on est tombé dessus par hasard. L’entrée était gratuite. Elle a passé 2 heures à nous expliquer des combines. L’autre couple parlait un petit peu français alors ils traduisaient parfois et sinon on s’en sortait avec l’anglais. Au début, j’avais vraiment peur qu’on la dérange mais pas du tout… il n’y avait aucune gênes ressenties de son côté.

Etonnamment je pensais que j’aurais beaucoup plus de regards, plus j’allais aller vers des coins perdus… et bha pas dutout ! c’est d’un agréable ! Tout le monde s’en fout que tu sois handicapé, gay, blanc, noir… et ça fait du bien ! On te dit bonjour normalement !

Finalement est-ce que chez nous nous sommes vraiment civilisés ?

Car il me semble que loin de la civilisation la tolérance est réellement existante !

Après ce ne sont que mes observations, je ne connais en rien leurs personnes politiques et je ne tiens pas à les connaître. Car, je sais bien que finalement, on ne peut pas se faire une image des personnes par rapport à leurs dirigeants…

Revenons à nos moutons… le voyage.

Oui le voyage est pour moi une confrontation de moi-même, des découvertes et surtout une recherche d’autres pensées.

Prendre la route, c’est se poser des milliers de questions tout en admiration devant les horizons.

Mon voyage, c’est comme un point de départ ! Parce que la route nous change, les rencontres nous font évoluer et la nature nous grandit le coeur . Il faut prendre des ses bagages un peu de folie, une bonne dose de son âme d’enfant qui va se multiplier au fil du temps des trajets… et de l’humour pour s’épanouir !

Tout ce que je vous souhaite en cet été, c’est votre épanouissement.

Merci à tout ceux qui m’envoi des messages privés pour me remercier de partager ce tour de Jo’Z… mais c’est moi qui vous remercie.

Des bisous !

Jo